Couche par couche : que peut-on mettre en dessous de l’EPDM ?

Une composition de toiture plate ou à faible pente est constitué de plusieurs éléments qui doivent fonctionner ensemble de manière efficace et cohérente afin d’offrir une solution durable à long terme. Alors que la membrane d’étanchéité de toiture est souvent la couche supérieure et donc la plus visible, ce qui se trouve en dessous a un impact significatif sur la performance globale de la toiture. Choisir les bons matériaux (et veiller à leur bonne installation) est ce qui permet à une toiture de résister aux épreuves du temps et d’être prêt à relever les défis de l’avenir.

« Un toit au-dessus de la tête » est le premier rempart de protection contre les éléments. Des simples toitures aux plus complexes, elles ont toutes la même fonction en commun. Cependant, ces dernières années, la tendance est clairement d’aller au-delà de cette fonction de base : une toiture ne doit pas être uniquement facile à installer, entretenir et réparer mais aussi être efficace du point de vue énergétique et avoir un effet positif sur l’environnement. Cette idée est souvent renforcée par des pratiques de construction durable. En tant que partie importante de l’enveloppe d’un bâtiment, les toitures ont une influence considérable sur le flux d’énergie qui y entre ou en sort. Voilà pourquoi il est tellement important de stratifier la composition de la toiture par rapport à ses fonctions spécifiques. Jetons un œil sous la couche étanche de l'EPDM pour découvrir un monde de possibilité. 

Choisir le système adéquat

Est-ce que votre projet consiste en une toiture neuve ou une toiture existante à rénover ? De quoi l’élément porteur est-il fait ? Quel poids la structure de la toiture peut-elle supporter ? Est-ce que la toiture est accessible ou pas ? Quel est le climat local ? Quelles sont les régulations locales ? Est-ce que la toiture devra supporter un système de toiture végétalisée ou une installation photovoltaïque ? Souhaitez-vous récolter les eaux pluviales sur la toiture et les utiliser ? Voilà une partie des questions qu’il faut se poser lors de la phase de conception afin de choisir le système de toiture le plus adapté.

Les membranes de toiture EPDM offrent plusieurs options d’installation afin de répondre aux exigences spécifiques de chaque projet. Elles s’installent en une seule couche et sans utiliser de flamme. Il suffit d’utiliser des colles (système d’étanchéité en adhérence totale), des plaquettes et des fixations métalliques (système d’étanchéité par fixations mécaniques) ou une couche lestée avec du gravier lavé ou des pavés (système d’étanchéité lesté). 

Isolation

L’isolation joue un rôle important dans la construction durable. C’est le moyen le plus pratique et rentable de rendre les bâtiments plus efficaces d’un point de vue énergétique en les gardant plus frais en été et plus chauds en hiver. Cela permet ainsi de réduire les coûts de chauffage et de climatisation. Une isolation thermique adéquate est également une des exigences principales pour les bâtiments passifs. Un concept de construction qui vise à minimiser l’empreinte écologique globale d’un bâtiment.

Pour ce qui est des toitures plates, le concept de « toiture chaude » est le plus commun. Cela signifie que la couche isolante est placée au-dessus de l’élément porteur et en dessous de la membrane d’étanchéité. En Europe, les types d’isolation de toiture plate les plus utilisés sont le polyisocyanurate (PIR), le polyuréthane (PU), la laine minérale, le polystyrène expansé (EPS) et le polystyrène extrudé (XPS).

Bien que les membranes d’étanchéité de toiture EPDM puissent en principe être utilisées avec tous les types d’isolation, en appliquant différentes méthodes d’installation de membrane, les panneaux d’isolation PIR sont ceux qui offrent les meilleures performances quand ils sont utilisés en combinaison avec des membranes d’EPDM sur des toitures plates ou à faible pente. De plus, les membranes de toiture EPDM peuvent être fixées directement par-dessus les panneaux PIR, ce qui n’est pas possible avec la laine minérale, le XPS ou l’EPS.

Les panneaux PIR rigides sont également les plus efficaces pour ce qui est de la performance thermique par épaisseur. Cela signifie qu’un panneau PIR mince et léger est capable de garantir une isolation aussi efficace que des produits d'isolation plus épais et plus lourds. 

Panneaux de recouvrement

Les panneaux de recouvrement sont des panneaux semi-rigides et relativement fins qui sont installés par-dessus la couche isolante dans le but de fournir une protection supplémentaire contre les impacts, une séparation et un soutien à la membrane d'étanchéité de toiture. Ils sont disponibles dans une vaste gamme de matériaux : à base de PIR, gypse, ciment, bois, etc.

Incorporer un panneau de recouvrement dans la composition de la toiture améliore la performance de l’ensemble du système de toiture et l’aide à durer plus longtemps. Bien qu’ils ne soient pas encore fort populaires en Europe, les panneaux de recouvrement sont particulièrement utiles dans le cas où la toiture possède des fonctionnalités supplémentaires, doit résister à des conditions météorologiques extrêmes (comme la grêle ou d’importantes chutes de neige) ou quand elle est exposée à un passage piétonnier fréquent (pendant les travaux d’installation ou d’entretien, par exemple). Dans de telles circonstances, la couche isolante peut être endommagée, ce qui réduit la performance thermique de la toiture, causant ainsi une augmentation des coûts énergétiques. Pour ce qui est du coût du cycle de vie, il est donc judicieux de protéger la couche isolante.

Les panneaux de recouvrement peuvent être utilisés pour tous types de toiture, tant pour les nouveaux bâtiments que pour les projets de rénovation. Lors de rénovations, ils se placent au-dessus du système de toiture existant. Cela permet donc de fournir un substrat approprié pour l’installation de la nouvelle membrane. 

Combinés avec une isolation de qualité, les panneaux de recouvrement offrent également d’autres avantages : ils augmentent la protection contre l’humidité, améliorent l’acoustique et peuvent même aider à obtenir une meilleure résistance au feu et à l’arrachage par le vent.

Écran pare-vapeur

Un écran pare-vapeur est un film ou feuille mince qui sert principalement à réguler la migration de l’humidité pénétrant dans l’assemblage de la toiture. Il élimine également le risque de formation d’humidité provenant de la condensation à l’intérieur des bâtiments, ce qui peut avoir pour conséquence le développement de moisissure, d’humidité et de pourriture. De plus, un écran pare-vapeur installé correctement contribue à garder la toiture hermétique et aide à limiter les pertes d’énergie. C’est donc le meilleur moyen d’assurer la performance thermique de l’isolation.

Habituellement, les membranes pare-vapeur se placent directement par-dessus l'élément porteur et en dessous de la couche isolante. Le type d’écran pare-vapeur et son utilisation dépendent fortement des conditions climatiques et de la fonction du bâtiment. Les plus couramment utilisés sur des toitures plates et à faible pente sont constitués d’un film en polyéthylène (PE), de feuille d’aluminium ou sont à base de bitume.

Colles, fixations et autres

Les autres composants de toiture tels que les primaires , colles, plaques, attaches… occupent également une place importante dans la performance globale du système d’étanchéité de toiture. Leur fonction principale étant de maintenir la membrane de toiture EPDM en place et sont donc d’une importance capitale. Si elles sont défaillantes, c’est tout le système de toiture qui en pâtit.

Finalement, comme le disait Harvey S. Firestone lui-même, « le succès est une somme de détails ». La clé du succès d’un système d’étanchéité de toiture réside donc dans le choix de bons produits qui ne sont pas seulement compatibles, mais qui garantissent également sa performance à long terme. Chaque couche située en dessous de la membrane d’étanchéité a donc son importance. Ensemble, tous ces éléments contribuent ainsi à atteindre l’objectif et à accomplir la fonction d’un projet de construction.